Christian Family Fellowship


Scripture of the Week


Colossians 3:12 (NLT)

Since God chose you to be the holy people he loves, you must clothe yourselves with tenderhearted mercy, kindness, humility, gentleness, and patience.

 
  Home

About Us
  Love Offering
  CFFM Zones
  CFFM Bookstore
  CFFM of Illinois

Calendar of Events
  Event Registrations

The Messengers For Christ Outreach Program 3
 
  TEACHINGS
   
  Audio Teaching Library
  Weekly Audio Teachings
  The Power of God Series:
  Additional Teaching Series:
  Enseignements Audio Français:
  Enseńanzas de audio en espańol:
   
  Video Teaching Library
  Marvelous MTour
  Philemon
  Women in Ministry
  Free to Worship
 
  Sound Out
  Sound Out Weekly Video Teachings, by Wayne Clapp
 
  CFF Downloads
 
  NEWSLETTERS

  Internet Newsletter
  Internet Newsletter Teachings in Alphabetical Order
  Internet Newsletter in French
CFFM Spanish Website
 
  BELIEVER RESOURCES
  Research Center
  Bless Page
  Believers Testimonies
  Believer Testimony Collection
  Guest Book
  Media Gallery
  Prayer Requests
 
  Search the site
  Contact Us
   
  * = Updated
Un Jour a La Fois
Psaumes 1.

Il y a des moments dans la vie où les choses nous arrivent si rapidement qu’il peut être difficile de les traiter toutes. Et nous pouvons ainsi être tentés de devenir inquiets et anxieux, et perdre notre paix. Mais il y a dans la Parole de Dieu des instructions au sujet de comment nous pouvons marcher en paix à l’exemple de notre Seigneur et sauveur Jésus-Christ qui nous marcher et respecté ce grand principe de se préoccuper d’une seule chose, affaire à la fois. C’est une recommandation biblique, en sorte que nous ne soyons pas inquiétés par les circonstances de la vie. Ce n’est pas que nous ayons besoin de laisser s’entasser les choses et perdre ainsi notre paix. Nous pouvons marcher en paix lorsque nous marchons un jour à la fois.

Nous allons considérer quatre Ecritures ou Sections d’Ecritures qui illustrent ce principe :

1. Psaume 1.
2. Psaume 68.
3. Psaume 118
4. Matthieu 6

A) Psaumes 1:1

Béni soit celui qui ne s’associe pas avec les gens qui ne veulent pas croire Dieu et sa parole, c’est ce que ce verset nous dit, à nous qui voulons être bénis, ce que nous ne devons pas faire : ne pas marcher selon le conseil des méchants, ne pas nous arrêter sur la voie des moqueurs, 1 corinthiens 5 : 10-11. Ne pas se mettre ensemble dans le but de pécher.

Que devons-nous donc faire ? Le verset 2 du même chapitre nous donne la réponse. Ps.1 : 2, Dieu nous exhorte de faire de sa parole nos délices comme Jérémie l’a fait (j’ai découvert ta parole et je l’ai dévorée, je me la suis appropriée. La loi de l’Eternel est la parole de Dieu qui doit être méditée à tout instant, se souvenir de la parole de Dieu pour savoir si ce que vous faites ou ce que vous avez envie de faire soit la volonté de Dieu, soit agréable et parfait pour Dieu.

Nous devons trouver notre plaisir dans la loi de l’Eternel ; nous devons méditer la loi de l’Eternel, qui est la Parole de Dieu. Et combien de fois le faisons-nous ? Jour et nuit ! Chaque période de vingt-quatre heures !

Maintenant, qu’est-ce que méditer la Parole ? Eh bien, une partie de méditer la Parole peut être prié ou étudié (lire, cherches, compréhension). Et tous les deux, prier et étudier, sont tout simplement grands. Nous avons besoin de porter en nous cette Parole dans nos intelligences alors que nous vaquons à nos occupations journalières.

Donc, pour parler d’une façon pratique, lorsque survient une situation dans la vie, nous devons nous poser la question suivante : Que dit la Parole au sujet de cette situation ? Nous cherchons la solution, la réponse, la résolution selon Dieu dans la bible. Et ensuite, lorsque nous allons de l’avant dans cette situation avec la solution que nous avons vue dans la Parole de Dieu, Dieu va nous apporter la délivrance. Dieu accomplit cette solution dans notre vie.

Vous voyez donc qu’il ne s’agit pas que de l’étude et de la prière. Il est aussi question de réfléchir et de vivre la parole de Dieu alors que nous nous occupons de notre vie journalière.

Psaumes 1:3

Ici nous voyons les bienfaits, les bénédictions de trouver son plaisir dans cette Parole et de la méditer un jour à la fois. Rappelez vous que notre vie est la succession de
« maintenant ».

Psaumes 1:3 (Version Darby)

Quel joli tableau Dieu peint concernant les bienfaits de méditer Sa Parole chaque jour ! Ça c’est un tableau d’une riche abondance. Il est dit : des ruisseaux [pluriel] d’eau ! Du fruit en sa saison ! Une feuille est verte ! Qui est productive ! Et la phrase se termine sur la locution : … Tout ce qu’il fait, fait quoi ? prospère !

Regardez ce verset ! Regardez la grandeur de la Parole de Dieu ! Maintenant, que nous dit la Parole de Dieu pour nos vies ? Quelle est la volonté de Dieu pour nous qui trouvons notre plaisir dans Sa Parole, et qui la méditons jour et nuit ? Nous pouvons lire cela dans la Parole même ! « Tout ce qu’il fait (fait quoi ?) Prospère ».

Quel Dieu grand et merveilleux nous avons ! Lorsque nous trouvons notre plaisir, notre délice, notre joie sa Parole, lorsque nous méditons, nous nous souvenons de sa parole chaque période de vingt-quatre heures, Dieu va nous faire prospérer.

B) Psaume 68:20 (Louis segond), (Darby 68 : 19)

Le même Père, Dieu de compassion et de compréhension que nous avions déjà vu en Psaume 1. Qui veut (son vouloir = son pouvoir) que nous soyons productifs, qui veut que nous prospérions. Et ce même Dieu désire aussi que nous soyons de jour en jour comblés et profités de quoi ? De ses dons (ses bienfaits) chaque période de vingt-quatre heures.

Voyons en présent les aspects que représente ce verset :

Qui comble de bienfaits ?

Qui comble qui ?

Et, pendant combien de temps ?

Eh bien, le verset dit : « Béni soit le Seigneur Dieu » C’est donc l’Eternel Qui comble de bienfaits. C’est de Lui que vient la provision.

Il nous comble nous qui le faisons confiance. Il est le rémunérateur de ceux qui le croient.

Pendant combien de temps ? Pendant une période de 24 heures.

En Psaume 68, c’est à Dieu que revient la responsabilité de combler. C’est là sa part. Et Dieu est fidèle dans cette responsabilité de combler de Ses bénédictions lorsque nous demeurons fidèles à faire notre part et, quelle est notre part ? C’est d’aller à Sa Parole, trouver notre plaisir dans sa Parole, méditer (réfléchir, reproduire) Sa Parole jour et nuit durant une période de vingt-quatre heures. Ça c’est la première partie du verset. Maintenant, la deuxième partie du verset : Combien de fois le fait-Il ? Chaque jour ! Chaque période de vingt-quatre heures. A chaque lever du soleil. A chaque coucher du soleil au prochain coucher du soleil. Chaque période de vingt-quatre heures ! Et regardez l’autre partie du verset :

…le Dieu qui nous sauve … (qui est dans le sens de rendre complet, entier, intègre).

Dieu est toujours bon. Il ne désire que le meilleur pour nous. Il nous aime, il est compatissant. Et Sa volonté, telle qu’elle ressort dans Sa Parole, est de nous combler chaque jour de bienfaits.

Nous avons encore un autre verset concernant comment nous pouvons marcher en paix lorsque nous marchons un jour Ă  la fois.

C) Psaume 118:24 (Darby)

Qui a fait le jour ?

L’Eternel ! Le Dieu, Qui a crée les cieux et la terre a mis en place ce système, ce mécanisme. La période de vingt-quatre heures est Son idée. Qu’est ce qui a connu les pensées de Dieu pour l’instruire, pour le conseiller ? Dieu a fixé le modèle. Suivons donc seulement ce modèle.

Déjà en Genèse 1, nous voyons les vérités de la période de vingt-quatre heures. Le domaine de la science reconnaît également ces vérités. Les sciences biologiques par exemple ont documenté qu’il existe des cycles de vingt-quatre heures dans les processus physiologiques des plantes et des animaux.

Vivre un jour à la fois c’est de penser aux affaires et aux choses de maintenant, c’est donc un principe pratique et nature. Triomphez de vos soucis. Parmi les tous premiers principes, nous disons qu’il est avantageux de diviser notre vie, existence en compartiments imperméables, étanches. " C’est vraiment un principe de la vie pratique.

….Egayons-nous et réjouissons-nous en lui.

En lui qui ? Dieu, à travers ses dons, son amour, sa compassion, sa miséricorde.

En lui quoi ? C’est ici le jour que l’Eternel a fait… » Egayons-nous et réjouissons-nous quand, maintenant, aujourd’hui, présentement de la manière la plus pleine possible durant une période de 24 heures. Notre vie est la succession de « Maintenant »

Regardez les bienfaits et le grand potentiel que nous avons de vivre chaque un jour que Dieu fait pour nous. Nous pouvons marcher en paix ! Nous pouvons nous égayer et en tout ce que Dieu nous a donné dans Sa parole et par les accomplissements et travail bien exécuté et bien fait et de Son Fils Jésus-Christ. Nous n’avons nullement pas besoin de permettre à nos intelligences d’être distraites ou de devenirs anxieux ou préoccupées en nous inquiétant au sujet de l’avenir, du futur ou au sujet du passé. Nous avons besoin de vivre de la façon la plus pleine aujourd’hui. Nous concentrons notre allégresse en vivant et en croyant Dieu aujourd’hui. Le jour auquel nous vivons.

Nous allons à présent nous attarder sur une grande section de l’Ecriture pour voir en détail ce principe de vivre un jour à la fois. Nous allons en

D) Matthieu 6:25-34

Maintenant, le verset 33 dit de chercher premièrement le royaume de Dieu. Et ensuite, le verset 34 dit de ne pas nous inquiéter du lendemain. Et cette locution dans le verset 34 devrait se lire plus correctement : « Ne soyez pas anxieux, dépassez au sujet du lendemain ».

Nous ne devons pas nous faire des préoccupations, des soucis exagérés, abusifs, excessifs concernant l’avenir. Le Lexique de Thayer traduit Matthieu 6 : 34 comme suit : « Que les ennuis du jour présent, les ennuis d’aujourd’hui, de maintenant suffisent à un homme, et qu’il ne les augmente pas en anticipant les soucis du jour à venir.

Dans les Figures de Rhétorique Utilisées dans la Bible, E.W. Bullinger traduit la première phrase du verset 34 comme suit : N’ayez pas d’anxiété au sujet de n’importe quel jour futur.

Donc, ici notre seigneur Jésus-Christ n’est pas en train d’enseigner que nous n’allons pas avoir des ennuis dans la vie. Pas du tout ! Il y a plein de défis de croyance auxquels chacun de nous fait face et endure. Mais nous n’avons pas besoin d’ajouter à ces ennuis en nous inquiétant au sujet de dont sera fait le jour suivant. A la place, nous marchons en paix en vivant un jour à la fois.

Vous savez ? N’ayez donc plus d’anxiété au sujet de n’importe quel jour futur. Tout jour futur, n’importe quel jour dans le futur comprend demain, et le jour après ainsi de suite n’est-ce pas ? Oui.

Vous voyez ? Chaque défi de croyance ; chaque souci et chaque préoccupation peuvent être traité lorsque nous vivons un jour à la fois.

Nous devons concentrer notre attention, notre effort, notre endurance sur le fait de vivre pour Dieu maintenant, aujourd’hui. Nous concentrons l’essentiel de notre énergie, notre conviction dans le jour qui se trouve sous la main, dans la situation et dans le jour dans lesquels nous vivons ; les vingt-quatre heures dans lesquelles nous vivons ; maintenant ! Une semaine ; un mois ; une année ; un nombre d’années peuvent chacun être vécu de la façon la plus pleine un jour à la fois.

La question que nous devrions nous poser est la suivante : Que faisons-nous aujourd’hui pour recevoir, pour retenir et pour répandre la grandeur de la Parole de Dieu ? Que faisons-nous aujourd’hui pour marcher pour Lui, qu’avons-nous cru aujourd’hui, quel miracle ai-je produit aujourd’hui, combien de parole de la bible ai-je dispensée aujourd’hui ? Ceci revient à dire que nous ne devons pas permettre que les pressions de la vie se tassent. Nous devons les traiter à mesure qu’elles surgissent parce que nous vivons un jour à la fois.

Un homme politique a dit un jour « je ne répondrai pas à votre question car cette question ne concernant pas la journée d’aujourd’hui et lorsque demain sera fait (arrivé) alors je vous répondrai ».

Maintenant, au lieu de nous concentrer sur le lendemain et être tenté d’en devenir anxieux, ce qui pourrait nous dérober notre paix et ébranler notre assurance, posons-nous cette question : que pouvons-nous faire de positif aujourd’hui concernant le lendemain ?

Il y a deux grandes choses positives que nous pouvons faire concernant le lendemain :

1. La prière et

2. faire des planifications positives.

Nous avons été abondamment instruits sur l’importance, sur la puissance, sur les exemples de prière dans les premiers enseignements des apôtres.

Nous prions chaque matin pour les choses du jour qui n’ont pas encore eu lieu. Nous prions pour notre famille. Nous prions pour notre travail, nous prions pour notre ministère, pour son abondance matérielle et spirituelle et pour tout ce qui lui appartient. Nous prions pour notre pays. Nous prions pour les autorités politiques, administratives et militaires de note pays. Nous prions avec notre intelligence ainsi qu’avec notre esprit. Et nous prions avec croyance, avec confiance sachant que Dieu est notre Père et qu’Il peut et veut prendre soin de nous, il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent diligemment même dans les menus détails de nos vies. Ça c’est quelque chose de fantastique que nous pouvons faire aujourd’hui concernant le lendemain : Prier.

L’autre grande chose que nous pouvons faire aujourd’hui concernant le lendemain, c’est de faire la planification positive :

Au lieu de nous inquiéter au sujet d’un besoin qui est futur, croyons Dieu pour faire une planification positive en vue d’acquérir la chose que nous désirons. « Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon Sa richesse avec gloire en Christ Jésus » est une bonne Ecriture que nous pouvons méditer dans nos intelligences durant cette période de vingt quatre heures.

Donc, voilà les deux grandes choses que nous pouvons faire aujourd’hui concernant le lendemain : Prier et faire des planifications positives.

Nous nous efforçons, tout croyant né de nouveau, de mettre notre volonté, notre cœur, notre âme, notre pensée, notre force et nos émotions à faire le meilleur de nous-mêmes pour son excellence aujourd’hui, maintenant.

Nous vivons pour Dieu aujourd’hui. Et alors, Dieu va prendre soin de nous demain. Et vous savez quoi, lorsque vous vivez de cette façon, lorsque vous vous concentrez sur le fait de vivre pour Dieu aujourd’hui, en vivant un jour à la fois ? Vous allez marcher dans une grande paix qui surpasse toute compréhension humaine.

Lorsque nous vivons pour Lui aujourd’hui, Il va nous prendre par la main et prendre soin (comme la maman poule prend soin de ses poussins) de nous demain. Lorsque vous et moi nous nous efforçons de marcher pour Dieu aujourd’hui, Il sera là avec nous pour satisfaire nos besoins. Et Il sera là avec nous demain pour prendre soin des choses du lendemain.

A présent, revenons sur les versets précédents et lisons les versets 25 à 30 pour circonscrire, terminer le contexte.

Dans cette section, Matthieu 6 : 25 à 30, notre seigneur Jésus-Christ partage quelques illustrations très claires selon lesquelles lorsque nous mettons Dieu en première position, nous pouvons avoir une grande paix, sachant que Dieu va prendre soin de nos besoins physiques et autres. Et ces illustrations sont toutes tirées dans la nature.

Matthieu 6:25

Maintenant, l’expression ici « ne vous inquiétez pas » signifie « ne soyez pas anxieux ; n’ayez pas d’anxiété. » Une autre manière de le dire serait : « ne pas avoir des soucis d’anxiété ou des soucis qui distraient. » Vous voyez ? Nous ne devons pas être anxieux ou distraits concernant ce que nous allons manger ; ce que nous allons boire ou ce dont nous serons vêtus. Cela ne signifie pas que nous ne pensons pas à cela. Ce sont des besoins réels, nous y pensons. Mais nous ne devons tout simplement pas devenir anxieux à leur sujet.

Vous voyez le potentiel d’être pris au piège au sujet de ce que nous allons manger ? Ce que nous allons boire ? Ce dont nous serons vêtus ? Mais notez les deux questions ici à la fin du verset. Ecoutez :

… la vie n’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ?

Pensez-vous que se sont des questions pour vous prendre au piège ? Non ! Quelle est la réponse ? La réponse est définitivement « Si, oui ». La vie est plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ! Ce n’est pas une question pour vous prendre au piège. Eh bien, nous ne devons tout simplement pas permettre que ces besoins se tassent dans nos vies. Que devons-nous faire en lieu et en place ? Concentrer notre énergie sur le fait de marcher pour Dieu ?quand ? Aujourd’hui.

Marchons pour Dieu aujourd’hui ! Et Dieu va prendre soin des choses dont nous avons besoin. Demain, c’est demain.

Matthieu 6:26

Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n’amassent rien dans des greniers ; et votre Père les nourrit. (Ne les égalez-vous pas ? Non ! Ce n’est pas ça que ça dit. Mais c’est quoi) Ne valez-vous pas beaucoup plus q’eux ?

Maintenant ça c’est un exemple tiré dans la nature concernant les oiseaux du ciel. Et ce verset dit que le père céleste nourrit les oiseaux. C’est ça qu’il dit ! Oui, le Père céleste les nourrit.

Maintenant, arrêtez-vous ! Réfléchissons un instant. Comment Dieu fait-Il exactement pour nourrir les oiseaux du ciel ? Vous pensez qu’il y a peut-être un restaurant de vite fait quelque part dans les nuages, dans lequel les oiseaux passent leurs commandes au gérant de ce restaurant ? Pensez-vous que c’est comme cela que Dieu nourrit les oiseaux ? Non, absolument Non.

Dieu rend cela disponible par des lois de la nature) naturelles. Il a établi que les vers et les graines qu’ils peuvent manger soient là où ils peuvent les voir lorsque ces oiseaux volent. Maintenant, évidemment les oiseaux doivent sortir de là où ils vivent. Ils doivent voler pour les avoir, n’est-ce pas vrai ? Oui, bien sûr. Mais les graines sont là, les vers sont là, eh bien, qu’en est il de nous ? Dieu a établi la loi de la croyance de telle sorte que lorsque nous croyons, nous faisons quoi ? Nous recevons en agissant. Lorsque nous marchons selon la Parole de Dieu, croyant Sa Parole un jour à la fois ; lorsque nous agissons selon cette Parole nos besoins à nous aussi vont être satisfaits.

Croire Dieu est égal à faire confiance à Dieu est égal à concrétiser cette confiance durant cette période de vingt quatre heures.

Et une fois de plus, dans la dernière partie du verset, nous avons une question de rhétorique. Regardez :

Ne valez-vous pas…

Cela parle de nous, les humains, qui ont deux bras, deux jambes.

Ne valez-vous pas beaucoup plus…

Il n’est pas dit « n’êtes-vous pas égaux ? Il est dit : »

Ne valez-vous pas mieux qu’eux ? (Parlant de quoi ? des oiseaux).

Une fois de plus, quelle est la réponse à la question ? « Si Bien sûr ! Je vaux plus qu’un oiseau. Beaucoup plus qu’un oiseau ».

Le point, c’est : Si Dieu a établi des lois dans la nature pour prendre soin des oiseaux, en sorte que les besoins des oiseaux sont satisfaits, qu’en est-il de vous et moi ? Qu’en est-il de nous ? Ne pensez-vous pas que Dieu a établi des lois dans la grandeur de sa parole que nos besoins puissent également être satisfaits ? Mais oui Absolument oui. Dieu va abondamment satisfaire nos besoins lorsque nous Lui faisons confiance.

Ainsi donc, il n’est pas du tout nécessaire que nous ayons des anxiétés au sujet de nos besoins. Vous et moi pouvons marcher dans la paix, ayant confiance en Dieu, sachant qu’Il va absolument prendre soin de nous lorsque nous croyons en Lui un jour à la fois.

Mathieu 6:27–29

Maintenant voici une autre illustration tirée dans la nature. Ce sont des choses que nous voyons chaque jour : les lis des champs. Et notez que ce verset dit « les lis des champs. » Il ne dit pas « les lis d’un jardin » n’est-ce pas ? Ce sont des fleurs sauvages. Et c’est exactement ça, la traduction de Lamsa de l’araméen, parlant des lis des champs. Il dit : fleurs sauvages. Ce ne sont pas des fleurs cultivées dans un jardin qui sont si belles. Ce sont des fleurs sauvages des champs.

Matthieu 6:28b

…considérez comment croissent les lis…

« Il ne travaillent pas » comme font les hommes. « Ni ne filent. » Et dans cette culture, filer était un travail de femmes. Il est intéressant que dans ce verset, le travail de l’homme et de la femme sont tous les deux mentionnés.

Les fleurs sauvages ne travaillent pas, comme font les hommes et les femmes, cependant Salomon même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux.

Pourquoi les fleurs sauvages apparaissent-elles si belles ? C’est parce que Dieu prend soin des fleurs sauvages, de la manière qu’il prend soin des oiseaux du ciel.

Mat.6:30

Vous voyez ? La grande clé, c’est la croyance. Croire Dieu ! Faire confiance en Dieu. Aimer Dieu de tout notre cœur, de toute notre volonté, de toutes nos émotions, de toute notre âme, de toutes nos forces aujourd’hui ! Nous le faisons aujourd’hui. Et Dieu va faire Sa part qui de prendre soin de nous, Ses enfants.

Nous n’avons vraiment pas besoin d’être anxieux. Nous pouvons marcher en paix lorsque nous marchons un jour à la fois parce que lorsque nous croyons, nous allons recevoir. Dieu va satisfaire nos besoins.

Regardez les images visuelles que Jésus-Christ utilise ici pour nous montrer que de la même manière que notre Père céleste prend soin des choses dans la nature (les choses que nous voyons dans notre vie quotidienne), Il va absolument, positivement, indiscutablement, incontestablement satisfaire nos besoins lorsque nous croyons en Lui.

Matthieu 6:31-32

Nous ne devons pas chercher les choses que les autres cherchent. Nous ne devons pas agir comme les agissent. Pourquoi ? Quelle est la différence ? Eh bien, c’est parce que nous avons un Père céleste qui sait. Nous avons un Père céleste qui aime et qui désire nous combler de bienfaits combien de fois ? Indéfiniment et pendant toute cette période de vingt quatre heures

Matthieu 6:33

Nous devons chercher premièrement le royaume et la justice de Dieu. C’est cela, notre part. Nous nous efforçons de vivre la Parole de Dieu aujourd’hui, le jour dans lequel nous vivons. Et quelle est la part de Dieu ? La part de Dieu est de pourvoir abondamment.

Vous voyez les mots « toutes ces choses vous seront données par-dessus » dans ce verset, n’est ce pas ? Quelles sont-elles, « toutes ces choses » ? Eh bien, la Parole de Dieu s’interprète elle même dans le verset, dans le contexte, ou dans son usage antérieur. Ici, la Parole s’interprète elle-même dans le contexte. Du point de vue du contexte, nous savons que « toutes ces choses » sont ce que nous allons manger ; ce que nous allons boire et ce dont nous serons vêtus, et tout qui contribue à notre épanouissement physique, mental et spirituel. Nous n’avons pas besoin d’être anxieux au sujet de ces choses. Nous pouvons marcher en paix parce que nous sommes sûrs que Dieu connaît nos besoins, et Dieu nous aime. Et Son désir pour nous est que tout ce que nous faisons fera quoi? Va prospérer.

Lorsque nous Le mettons au premier plan ; lorsque nous marchons un jour Ă  la fois, Dieu va absolument satisfaire notre besoin.

Mat.6:33-34

Voici comment nous pouvons marcher en paix : un jour à la fois, alors que nous mettons Dieu au premier plan dans notre façon de raisonner et dans notre vie.

Laissez-moi vous lire une citation dans La Parole Magnifiée de Dieu de Victor Paul Wierwille. Elle est tirée du chapitre intitulé : « La force de votre conviction ». Il est en rapport avec le verset 34 de Matthieu 6. Cela résume merveilleusement tout ce sujet.

En d’autres mots, ne vous faites pas de soucis pour demain. Marcher simplement aujourd’hui avec la grandeur de cet engagement total, et demain aura soin de lui-même une fois arrivé. Nous pouvons vivre dans le présent. Le moment présent est le moment important. Vous ne pouvez revivre le passé et vous ne pouvez pas encore vivre l’avenir. Vous vivez un moment à la fois.

En Psaume 1, nous avons vu que lorsque nous trouvons notre plaisir dans la Parole de Dieu ; lorsque nous méditons cette Parole chaque période de vingt-quatre heures, nos vies vont porter du fruit et nous allons réussir.

En Psaumes 68:20, nous avons vu que le cœur de Dieu ; le désir de Dieu est de nous combler jour et nuit ! C’est-à-dire chaque jour de Ses bienfaits.

Nous avons vu Psaume 118 que Dieu désire que nous puissions marcher à chaque période de vingt-quatre heures en nous égayant et en nous réjouissant et être joyeux dans le jour qui nous est donné.

Et enfin, nous avons vu ici en Matthieu 6 que nous ne devons pas avoir des préoccupations et des soucis excessifs ou des anxiétés au sujet de nos besoins de tout genre. Nous pouvons réellement marcher en paix parce que lorsque nous mettons Dieu au premier plan aujourd’hui, lorsque nous nous efforçons de chercher premièrement le royaume de Dieu, les affaires de Dieu, Dieu va absolument pourvoir abondamment tous nos besoins de la vie (la vie dans tous ses aspects).

Mettons en pratique ce grand principe biblique et marcher en paix, vivant un jour à la fois avec une grande confiance, sachant que Dieu notre tendre Père céleste, va abondamment pourvoir lorsque nous croyons.

© Copyright 1996 - 2014 Christian Family Fellowship Ministry